Catégories

There is no comment
Robe auditeur de justice
Robe auditeur de justice
addons addons
Jul 03, 2019

Lorsqu’on rentre dans un tribunal, on y trouve différentes personnes habillées de différentes manières. En effet, c’est avec la robe qu’elle porte qu’on reconnait la fonction de chacun des personnels de justice. Ce depuis l’auditeur de justice jusqu’au président du tribunal. Parlons un peu de la robe de l’auditeur de justice.

C’est quoi un auditeur de justice ?

Si presque tout le monde sait ce que c’est qu’un juge ou un avocat, beaucoup de personnes ignorent encore ce que c’est qu’un auditeur de justice ! Il s’agit pourtant d’un simple terme qu’on donne aux élèves magistrats de l’école National de la magistrature qui font une formation dans le palais de la justice. Ce sont les élèves qui ont réussi le concours d’entrée de l’ENM qui ont accès à cette formation. Pendant cet apprentissage, les élèves magistrats font partie intégrante du corps judiciaire. Il dure 31 mois qui se divise en formation initiale et en période de stage. Durant le stage, un auditeur de justice est rémunéré.

Même si un auditeur de justice n’est pas encore entièrement dans la profession, il prête serment avant la formation. Ainsi, tout comme les autres gens de justice, l’élève magistrat est déjà soumis au secret professionnel. Il doit éviter d’entraver le fonctionnement de la justice. Il ne doit en aucunement montrer de l’hostilité envers le gouvernement et doit respecter un devoir de réserve.

Plus de détail sur le moyen de devenir auditeur de justice

 

Nous en avons déjà jeté un petit mot tout à l’heure. Pour devenir un auditeur de justice, il faut passer le concours d’entrée à l’École Nationale de Magistrature. Les candidats valides sont ceux de nationalité française, âgée d’au moins 31 ans, avoir un diplôme de Bac+4 en droit et jouit pleinement de ses droits. C’est le Ministère de la Justice qui détermine le nombre de places tous les ans.

Il est cependant possible d’accéder au poste d’auditeur de justice sur titre. Il suffit de déposer la candidature auprès du procureur général de la cour d’appel et de répondre à quelques critères. Pour devenir auditeur de justice sur titre, il faut être âgé entre 30 à 40 ans et disposer d’une maitrise en droit avec 4 ans d’expériences dans le domaine judiciaire.

Quelles sont les compétences d’un auditeur de justice ?

Pendant ses périodes de stage, un auditeur de justice a le pouvoir d’aider un juge d’instruction, d’épauler un magistrat du ministère public et d’apporter son avis sur les délibérations des juridictions civiles et correctionnelles. Il peut également, en cas de besoin, assister à la délibération de la cour d’assises, et s’il passe son apprentissage dans un cabinet d’avocat, l’auditeur de justice a le pouvoir de plaider devant un tribunal. En revanche, l’auditeur de justice n’a pas le droit d’exercer d’autres activités professionnelles pendant la période de stage.

Qu’en est-il de la robe de l’auditeur de justice ?

 

La robe des gens de justice se ressemble à peu près au niveau de leur forme. Elle s’apparente à une soutane que portait les anciens clergés puisqu’il faut savoir que ces vêtements que portent les magistrats, les avocats, les greffiers, etc. y découlent. La robe est généralement noire, surtout pour l’auditeur de justice, et elle est dotée de 33 boutons environs. Un nombre symbolisant l’âge de Christ. La différence entre les robes de différentes professions de justices repose donc sur les accessoires comme le rabat, l’épitoge, la ceinture ainsi que sur la couleur de ces accessoires. On reconnait donc un auditeur de justice pour le rabat blanc placé sous le col et qui descend sur le devant du vêtement.

Pour conclure, il est important de noter que les vêtements que porte chaque membre du tribunal ont une signification et permet de distinguer les différents corps de justices. Ces robes permettent également de démontrer la prééminence des hommes de loi dans leur fonction. Et pour vous montrer l’importance de la chose, sachez que ces costumes ont des lois qui les régissent. Il y a notamment l’article R. 721-4 du code de commerce et les articles R. 112-6 et R. 212-3 du code des juridictions financières.

Laissez votre commentaire